Notre Fermoir pour Bracelets Interchangeables

Tout a commencé il y a 1 an et demi avant la création d’Hiilos avec une idée de Marie. Elle adorait les bracelets Multi-liens style « Manchettes Brésiliennes » à la mode mais trouvait dommage de ne pas pouvoir composer soi même son bracelet. Ce principe existait malgré tout en partie puisque sur le site d’une célèbre marque était déjà proposé de choisir soi-même les liens de son bracelet mais les possibilités lui paraissaient restreintes.

Son idée allait plus loin puisque le but était de pouvoir changer soi-même les Liens de sa Manchette et ainsi obtenir un Bracelet Multi-rangs totalement sur Mesure et Personnalisable à volonté.  

L’idée originelle était née mais pas suffisamment aboutie sur le moment pour prendre vie... Nos billets d’avion pour notre voyage de 4 mois en Amérique étaient réservés... Nous repenserons à tout cela plus tard !

Durant le voyage, la découverte des marchés du Guatemala et du Mexique nous a particulièrement marquée. Nous y avons trouvé un artisanat riche, haut en couleurs et en traditions et avons eu la chance de discuter avec les artisans locaux. Plusieurs d’entre eux nous ont fait visiter leurs ateliers de fabrication et présenté leur manière de travailler. Ce voyage a été le déclic à la création d’Hiilos : « quand nous rentrerons en France nous reprendrons contact avec eux et ferons connaître leur savoir faire en France ».

A notre retour, comme promis, nous avons fondé Hiilos, passé nos premières commandes et nous sommes replongés sur notre projet de Bracelets Interchangeables, parfait pour enrichir l’offre d’Hiilos. Après quelques jours et plusieurs idées plus ou moins farfelues...nous en sommes venus au fait qu’il fallait fabriquer notre propre Fermoir Réutilisable !!  Et pour le côté pratique lors de la fermeture du bracelet, nous options pour un Fermoir Magnétique !

Celui-ci devrait pouvoir recevoir des liens ou des bracelets de tous types (perles, cuir, pierres naturelles, bracelets brésiliens, rubans, cordons,...). La différence avec les offres existantes, serait la possibilité de les enlever et d’en re-glisser d’autres, pour créer très simplement des assemblages modifiables sans fin ! Du coup, dans ce fermoir résidait la possibilité d’avoir à partir du même objet un bracelet estival pour la plage, puis quelques heures plus tard un bracelet brillant pour la soirée. Masculin, féminin, été, hiver, coloré, classique, ethnique, citadin… tout serait possible, et personne n’aurait le même !

                                                                                          

Il ne restait plus qu’à concrétiser cette idée en fabriquant ce fermoir mais n’étant pas dans « la fabrication de fermoir », nous ne savions pas vraiment par quel bout prendre le problème. Pour commencer, nous avons décidé de poser un Brevet afin de se protéger de l’éventuelle contre façon et dessiné les premières esquisses. C’était un bon début...mais il fallait rentrer dans une phase plus opérationnelle. Cela a commencé par la rencontre d’un copain de copain décolleteur dans la vallée de L’Arve qui nous a sorti nos premiers prototypes en laiton. Cela a été pour nous le premier contact avec le monde de l’industrie...A la Suite à cette première phase de prototypage, nous avons réalisé que le décolletage n’était pas la solution technique adaptée à notre projet car même si la qualité était très bonne, le prix pièce était bien trop élevé.

Bijoux Fantaisie rimant avec bon prix, nous nous sommes retournés vers une autre technique de fabrication de pièces qui est : le Moulage. Cette technique coûte très très chère au début puisqu’il faut investir dans un moule à plusieurs dizaines de milliers d’euros (ce qui n’est pas un risque négligeable...)  mais par la suite devient beaucoup plus économique. Pour qu’une pièce fabriquée en moulage soit rentable, il faut donc en vendre beaucoup pour amortir le prix du moule (ce que l’on ne sait malheureusement pas à l’avance...). Le moulage nous offrait la possibilité de faire des fermoirs en métal ou en en plastique. Il fallait choisir ...

Nous voici donc repartis dans la fabrication de prototypes plastiques et métal grâce à l’impression 3D cette fois ! Très vite nous nous sommes décidés en faveur du plastique. Et pourquoi me direz-vous ? Pour le prix ? et ben pas du tout. Bien au contraire ! Fabriquer en plastique revenait plus cher que fabriquer en métal. En effet, le moule plastique coûte plus cher que le moule métal et la matière plastique coûte également plus chère que le métal. Le métal utilisé en bijouterie fantaisie est dans 9 cas sur 10 du zamak et cela ne coûte pas cher. C’est d’ailleurs pour cela qu’une grande partie des apprêts en bijouterie fantaisie sont faits de ce métal.   

                                                             

Mais revenons à nos moutons et donc pourquoi le plastique ? Tout simplement parce qu’après avoir testé les 2 types de matériaux nous avons trouvé le plastique bien plus agréable à porter. Le prototype métallique ballottait lourdement de droite à gauche en tapant bien souvent sur notre table et se rayait donc facilement. Alors que pour le prototype en plastique c’était tout l’inverse.  Ceci était d’autant plus criant que les liens portés étaient légers, fins et délicats. La deuxième chose qui nous a fait pencher en faveur du plastique était la possibilité de faire de la couleur (Noir, jaune, vert, bleu, rose). Et bien sûr cela nous paraissait parfait pour assortir avec nos macramés du Guatemala. La dernière raison et que nous souhaitions innover et proposer un produit nouveau : même si c’était une prise de risque nous avons décidé de faire notre fermoir en Plastique : ou plutôt en Polyester comme les valises Samsonite !

Notre seconde phase de prototypage s’est déroulée accompagnée d’un bureau d’études savoyard. De longues semaines et de nombreux prototypes s’avérèrent nécessaires pour obtenir les plans définitifs.  Quand les plans furent enfin calés (début d’année 2018) nous avons recherché des entreprises pour la réalisation de notre fermoir et avouons le, ce fut un peu le parcours du combattant. Nous n’intéressions pas grand monde car les produits nouveaux en petite série et sans garanti de commandes régulières n’intéressent pas grand monde.... Malgré tout, nous avons pu confier la fabrication du moule a une entreprise d’Oyonnax (capitale européenne de la plasturgie) et l’injection et la fabrication des pièces à une entreprise d’Annecy. Le plaquage métaux précieux de nos pièces est quant à lui réalisé dans le Jura.

C’est donc, après plus d’un an de recherches et développement, que nous avons enfin pu tenir dans nos mains les premières pièces et aujourd’hui, nous sommes heureux de pouvoir vendre nos bracelets et fermoirs Hiilos sur notre boutique en ligne www.hiilos.com

Robin